Personnalités

Majorquins qui font Majorque : Luis Morell

À la tête de l’entreprise hôtelière familiale Torre de Canyamel qui regroupe quelques-uns des plus prestigieux hôtels et restaurants de Majorque, Luis Morell président du Groupe, est un vrai gentleman majorquin : cultivé, discret et charmant.

Dray & Partners
5/5 - (6 votes)

Don Luis, comme l’appelle respectueusement Carol Cardero, Responsable communication deTorre De Canyamel, nous reçoit autour d’un magnifique petit déjeuner dans le restaurant de l’hôtel Fontsanta. Cet hôtel de 5 étoiles exclusif situé à Campos dispose des seules eaux thermales des îles Baléares, dans un cadre idyllique : L’espace naturel protégé des Salines et la plage d’Es Trenc à quelques kilomètres.

Il est devenu un hôtel de luxe en 2012 en accord avec la propriétaire Dª Isabel Oliver. Partiellement rénové en 2021, il allie raffinement, confort et modernité.

Bonjour Sr Morell, Pouvez-vous nous raconter l’histoire de Torre de Canyamel ?

C’est avant tout une histoire familiale. La Torre de Canyamel est un monument historique du XIIIº siècle qui appartient à ma famille ainsi que les terres aux alentours. Nous avons débuté notre activité dans les années 60 avec l’ouverture du restaurant Porxada puis Can Simoneta, notre premier hôtel. Notre activité couvre différents domaines : l’exploitation agricole et l’élevage, l’hôtellerie de luxe et la gastronomie, sans oublier la promotion de la culture.

La magnifique tour du XIIIº siècle devenue centre culturel. Crédit : Torre de Canyamel

Je n’ai pas toujours été hôtelier. Je suis avocat à la retraite, passionné par la culture et les traditions de ma terre, Majorque. À travers le groupe Torre de Canyamel, notre famille a voulu partager ce magnifique patrimoine et pour cela nous nous sommes entourés des meilleurs professionnels du secteur comme Carol qui vous a fait visiter l’hôtel.

Les valeurs que nous voulons transmettre à nos clients sont l’exclusivité, la qualité, le luxe et la discrétion. Nous mettons particulièrement l’accent sur la privacité.

Aimez-vous un hôtel en particulier ?

Je ne peux pas répondre à cette question, tous nos hôtels sont différents et ont un charme particulier, chacun à des emplacements exceptionnels. Ils étaient à l’origine des maisons appartenant à notre famille, c’est pourquoi nous voulons que nos hôtes aient le sentiment d’être chez eux, avec ce petit plus de voir toutes leurs envies satisfaites.

Je ressens le même bien-être dans chacun de nos hôtels, Can Simoneta, Fontsanta, Pleta de Mar et l’hôtel Convent de la Missió, seul hôtel que nous possédons dans le cœur de Palma. Parfois nos clients combinent un séjour, Spa et détente au Fontsanta, plaisirs de la ville au Convent de la Missió et même un 3º séjour à Canyamel dans nos hôtels Pleta de Mar ou Can Simoneta.

La splendide propriété de Fontsanta. Crédit : Torre de Canyamel

Quelle est la part de la gastronomie dans l’offre de Torre de Canyamel ?

Elle est primordiale. Tout a commencé en 1964 avec l’ouverture du restaurant Porxada où nous voulions conserver l’essence des plats majorquins authentiques avec la “porcella” à l’honneur (le cochon de lait).

La restauration a considérablement évolué à Majorque qui disposait déjà des meilleures matières premières comme les olives ou les amandes. C’est sur nos propres terres que nous nous approvisionnons pour nos restaurants, gage de qualité et de valeur ajoutée.

Et puis surtout, nous avons la chance de collaborer depuis 12 ans avec le premier chef étoilé de Majorque, Marc Fosh.

C’est un homme que j’apprécie beaucoup, talentueux cuisinier, grand professionnel, un artiste pour moi ! Une de ses qualités majeures est de partager son savoir avec d’autres.

Il dirige actuellement le restaurant Marc Fosh del Convent de la Missió. Je suis particulièrement fier de notre dernier projet ensemble, Sa Pleta by Marc Fosh. Une expérience culinaire unique autour de la cuisson au feu de bois.

Je tiens aussi à rendre hommage à nos chefs David Moreno à Can Simoneta et Jonathan Maldonado à Fontsanta qui régalent nos clients avec des plats surprenants.

La gastronomie n’est plus une exclusivité française, elle s’internationalise ! Mais les touristes français restent exigeants et recherchent des services de qualité. C’est ce que nous leur offrons !

En visitant L’hôtel Fontsanta nous avons remarqué l’abondance d’œuvres d’art. Est-ce une particularité de Torre de Canyamel ?

Personnellement je suis un grand amateur d’art et c’est un choix délibéré que nous avons fait avec Torre de Canyamel, c’est pourquoi vous avez vu de nombreuses œuvres d’art dans l’hôtel, Elles apportent une touche de modernité et de culture dans ces murs ancestraux.

Dans la tour de Canyamel, le phare de notre groupe, nous organisons régulièrement des expositions d’artistes locaux et internationaux contemporains, des concerts et des évènements caritatifs. C’est un véritable engagement, à la fois culturel et humanitaire. Une manière de partager notre patrimoine. Bientôt nous aurons Pere Ignasi, un maître-verrier majorquin.

À l’intérieur de l’hôtel Fontsanta, des oeuvres d’art partout. Crédit : Laurence Griffon

Sr Morell, vous êtes également Vice consul de Grèce. Quelle importance a cette fonction pour vous ?

Comme je vous l’ai dit précédemment, je suis avocat, profession qu’exercent souvent les consuls honoraires comme mon ami Michel Magnier, votre consul. En fait, on me l’a proposé il y a longtemps car je parlais français et anglais et je pouvais ainsi aider les citoyens grecs expatriés ou recevoir des représentants officiels. Je n’ai que de vagues souvenirs de mes classes de Grec ancien au lycée !

Je dois dire que cela est beaucoup plus simple maintenant depuis que la Grèce appartient à la Communauté Européenne.

Luis Morell fait partie de ces héritiers du patrimoine majorquin qui, non seulement ont su le conserver et l’embellir, mais aussi le partager. En famille il a créé un ensemble hôtelier et gastronomique incontournable où luxe, calme et volupté sont à l’honneur.

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page