Art, Culture & InfosPatrimoine Local

La tradition des Rois Mages à Majorque

L'arrivée des Rois Mages le 5 janvier est une tradition incontournable des fêtes de Noël espagnoles

Dray & Partners
5/5 - (1 vote)

Tandis que dans les autres pays de tradition chrétienne, les fêtes prennent généralement fin avec la nouvelle année, elles arrivent en Espagne à leur paroxysme avec l’Épiphanie.

En effet, bien que la figure du Père Noël soit aussi très présente ici à l’époque des fêtes, ça n’est pas lui qui reçoit les lettres des petits espagnols et les couvre de cadeaux mais les Rois Mages.

 Une tradition fidèle à l’histoire chrétienne

L’Espagne est, en ce sens, beaucoup plus fidèle à l’histoire chrétienne que les autres pays fêtant Noël, puisque les enfants reçoivent leurs cadeaux des mains des Rois Mages, Melchior, Gaspard et Balthazar, qui auraient rendu visite à la vierge Marie et l’enfant Jésus à la naissance de ce dernier, pour lui offrir de l’or, de l’encens et de la myrrhe. La remise de cadeaux aux enfants est donc le symbole de ce don fait par les Rois à l’enfant Jésus.

À Majorque, dans toutes les villes, chaque année, les crèches réapparaissent dans les églises, les couvents, les hôpitaux et les mairies. À Palma, la route des crèches, la ruta de los belenes, est une source d’émerveillement pour les enfants. Les Rois Mages y ont toujours une place privilégiée comme dans la crèche de la Fondation March, où la représentation de la calvacada de reis (en catalan),l’arrivée des rois, est impressionnante.

La nuit des Rois Mages

Un des chars de la calvalcada des Reis

Le 5 janvier au soir, on célèbre partout en Espagne la Cabalgata de Reyes (en castillan). Les espagnols se rassemblent dans les rues principales de leur ville pour assister à l’arrivée des Rois qui défilent, suivis d’un spectaculaire cortège de chars spécialement conçus pour cette soirée magique. Les Rois, leurs pages et tous les personnages juchés sur leurs chars lancent des bonbons aux enfants émerveillés et impatients.

De retour à la maison, avant d’aller se coucher, ceux-ci laissent trois verres de lait, des mandarines et des biscuits près de la crèche ou de l’arbre pour les Rois Mages et de l’eau pour leurs chameaux. Ils déposent aussi une paire de chaussures au pied de l’arbre dans l’espoir de les retrouver le lendemain matin remplie de cadeaux.

À leur réveil, les enfants sages y trouveront des présents et les moins sages, du charbon… Charbon qu’il est facile de se procurer dans toutes les boulangeries de la ville (au cas où vous en auriez besoin…)

La calvacada del reis de Palma en 2024

Les rois mages en janvier 2022

Leurs majestés arriveront au port de Palma au niveau du Moll Vell à 18h à bord du navire d’époque, Rafael Verdera. Le trajet, inauguré en 2022 pour passer par des rues plus larges et fluidifier les mouvements de foule, sera légèrement modifié cette année. 

Les Rois mages partiront du Moll Vell et suivront les rues Antoni Maura, Plaça de la Reina, Plaça Joan Carles I, Carrer Unió, Teatre Principal et La Rambla, où, contrairement aux années précédentes, le cortège tournera vers Avingudes et se dirigera vers le Passeig Mallorca. Leurs Majestés et leur suite descendront par Jaume III et continueront par Born, Plaça de la Reina (à ce stade, certains chars termineront le défilé et retourneront au Moll Vell), Carrer Conqueridor et Cort où l’arrivée est prévue vers 21h. (attention la circulation sera coupée avec des restrictions de trafic à partir de 13h00).

Les Rois seront salués par le maire de Palma et d’autres personnalités publiques lors de leur arrivée devant la mairie de la ville, Cort.

Environ 450 personnes participeront au défilé des Rois Mages ; chacune ayant sa discipline et son thème spécifiques, comme des danseurs, des chanteurs, des acteurs, des acrobates, des clowns et des cracheurs de feu. Le défilé comprendra 14 chars basés sur le thème de la Nativité de Jésus et l’arrivée des rois Melchior, Gaspar et Balthazar accompagnés d’une impressionnante suite royale, un retour à la tradition.

L’une des attractions les plus remarquables sera le char du Betlem de la Sang, une allégorie à laquelle participent Sant Josep, la Vierge Marie et l’enfant Jésus. D’autres nouveautés comme le char de Herlado Pregonero, un personnage qui allait de village en village à cheval pour annoncer les bonnes nouvelles, le char des Neules .

L’Épiphanie

Le 6 janvier, jour de l’Épiphanie, les espagnols font généralement la tournée des maisons de leurs proches pour échanger leurs cadeaux, et savourer ensemble le Roscón de Reyes, équivalent de notre Galette des Rois, nature ou fourré.

Le roscón, une brioche garnie de fruits confits
La galette de frangipane du nord de la France

La tradition veut que le plus jeune de la famille se cache sous la table et attribue, les yeux fermés, chaque part de Roscón à la personne de son choix. Celui qui trouvera le sujet sera le roi, tandis que celui qui trouvera la fève devra payer le gâteau. En effet, dans la galette espagnole, il y a 2 objets, un vrai haricot appelé fava et une petite figurine.

L’Épiphanie marque officiellement la fin des fêtes de Noël en Espagne.

Dilemme entre tradition et commodité

Le père noël n’est pas près de détrôner les Rois Mages en Espagne

Certaines familles espagnoles ont choisi de troquer les Rois Mages en faveur du Père Noël, en instaurant la remise des cadeaux la nuit de Noël au lieu de la nuit de l’Épiphanie, ou de la répartir entre les deux. Un seul motif à cela : permettre aux enfants de profiter davantage de leurs cadeaux avant la rentrée, qui se situe généralement autour du 8 janvier.

Elles ne représentent, cependant, qu’une faible minorité. L’Espagne est une terre de traditions et face à Gaspard, Melchior et Balthazar, notre cher Père Noël, tout rondouillard qu’il est, est encore bien loin de faire le poids…

La Cavalcada de 2020 à Palma

Crédits : Dream alcala, Diario de Mallorca, Ultima Hora, Mallorca diario, Guia del ocio, lucullus, europa press

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page