Produits et Traditions

Llampuga amb pebres à la majorquine

L’automne est la saison idéale pour déguster ce poisson particulièrement apprécié à Majorque accompagné de poivrons rouges.

IPS Inmo Majorque

La Llampuga est un poisson aux qualités nutritionnelles équilibrées. Au cours de son cycle de vie, la teneur en graisse varie. Ainsi, les spécimens les plus jeunes sont considérés comme des poissons bleus ou gras et les adultes, blancs ou maigres.

La Llampuga en Méditerranée

Une saison courte pour un poisson souvent méconnu et oublié 

Sa chair est blanche, légèrement rosée et d’une texture ferme. Sa valeur gastronomique  est reconnue dans de nombreuses régions méditerranéennes notamment en Espagne, à Valence en Andalousie ou aux Baléares, en Sicile et à Malte.

Il est pêché de la fin août à la fin octobre, période où les spécimens juvéniles ont encore un taux de graisse intéressant.

Il contient 18,5 % de protéines de haute valeur biologique, c’est-à-dire que leur composition possède tous les acides aminés essentiels. Comme pour d’autres espèces marines similaires, la teneur en vitamines du groupe B est également appréciable (B1, B2, B3 et B12).

En ce qui concerne sa teneur en minéraux, elle comporte des quantités appréciables de magnésium, de potassium et de phosphore.

Bref, ce poisson au museau plutôt rébarbatif est un des atouts de l’automne : Pêche de proximité à la fluixa, excellente valeur nutritionnelle, peu calorique et un prix raisonnable. 

Ne le manquez pas sur les étals des marchés locaux !

Llampugas parmi la pêche locale du jour

En ce moment il est incontournable sur les étals de nos poissonniers. Une bonne raison de se balader dans nos marchés traditionnels comme celui de l’Olivar ou de Pere Garau (où il sera encore moins cher…)

Il peut se cuisiner de nombreuses façons : Toute recette utilisée pour préparer le thon, le maquereau ou l’espadon peut être utilisée pour préparer la Llampuga. 

Il est délicieux en marmitako ( le ragoût des pêcheurs de Cantabrie), mariné et frit comme la roussette, cuit au beurre noir comme la raie, comme ingrédient principal d’une succulente fideuà ou simplement grillé accompagné d’ail frit, de sauce aoli ou romesco.

La recette majorquine de Llampuga amb pebres vermells 

Une llampuga, des poivrons rouges, aussi simple que ça !

Ingrédients

  • 800 gr de llampuga coupée en darnes
  • 2 ou 3 tomates fraîches sans la peau
  • 1 gros poivron rouge
  • 1 oignon
  • 5 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • Farine
  • ½ verre d’eau
  • citron,
  • sel ,poivre, sucre 
  • 2 feuilles de laurier

Préparation

  • Laver et sécher les darnes de poisson
  • Couper l’oignon en julienne et écraser les gousses d’ail
  • Couper les poivrons en petits morceaux
  • Fariner les darnes de llampuga et les faire frire dans une poêle chaude
  • Les égoutter sur du papier absorbant
  • Dans la même poêle (en laissant juste un peu d’huile) ajouter l’ail. l’oignon et les poivrons. Les faire frire avec un peu de sel
  • Ajouter la tomate coupée en petits morceaux avec les feuilles de laurier, saler et poivrer, faire cuire à feu doux jusqu’à ce que les poivrons soient tendres
  • Si la sauce devient trop épaisse, ajouter de l’eau.
  • Vérifier l’acidité de la sauce et rajouter un peu de sucre si nécessaire
  • Placer les darnes de llampuga dans une greixonera (un plat en terre cuite) puis verser la sauce dessus
  • Laisser finir de mijoter au four pendant 20 mn 

Crédits : yolandapicholos, afuegolento.com,ultimahora.com,

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.