Produits et Traditions

Les majorquins qui font Majorque : Andreu Serra Conseiller du Tourisme et des Sports

Andreu Serra, un homme engagé, un homme de cœur toujours souriant, un homme passionné par son île !

IPS Inmo Majorque

Depuis 2019, Andreu Serra dirige avec enthousiasme le Conseil du Tourisme et des Sports et déploie toute son énergie pour mettre Majorque en valeur, la préserver et faire du développement durable un des piliers du tourisme !

Qui es-tu Andreu ?

Je suis né à Palma dans le quartier populaire de Pere Garau où j’ai grandi. Cependant mon village d’adoption est Calvià car depuis 1999 j’y ai développé mon activité professionnelle et j’ai été premier adjoint au maire.

Ayant toujours voulu être au service des autres mon parcours professionnel passe par l’éducation car je suis psycho pédagogue et j’ai beaucoup travaillé dans le domaine social et éducatif.

Dans ma carrière politique, ma motivation première a toujours été le contact humain et surtout être utile ! Être politicien c’est avant tout être au service des autres et être capable de leur consacrer mes capacités et mes connaissances.

En 2019 j’ai été nommé Conseiller du Tourisme et des Sports avec un défi à relever : repositionner l’activité touristique de Majorque, l’inscrire dans le développement durable et l’aligner avec la vie quotidienne de l’île puisqu’elle en est la principale source de revenus.

Le nouveau plan stratégique

Au moment de cibler le Plan Stratégique 2020 – 2023 nous nous sommes demandés quelle Majorque nous voulions promouvoir et c’était une évidence pour nous de positionner l’île comme une destination qui s’éloigne du tourisme de masse en misant toujours plus sur la qualité de l’offre et les valeurs recherchées par les visiteurs.

Nous croyons aussi que Majorque n’est pas uniquement une destination d’été mais une île d’expériences qui a tout le potentiel nécessaire pour attirer les visiteurs toute l’année.

Elle doit être une destination leader en développement durable d’où notre candidature à l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) parce que l’île possède tous les critères nécessaires pour s’inscrire dans cette démarche.

Nous avons donc ciblé notre travail sur le tourisme actif comme par exemple, le plan de développement du Tourisme Equestre.

D’autres cibles sont le tourisme d’affaire (congrès, meetings, événements ) le tourisme de luxe, le tourisme culturel et gastronomique, l’intérêt pour les digital nomades et l’amélioration de l’accessibilité de nos structures pour les personnes porteuses de handicaps.

Le tout est basé sur une étroite collaboration du secteur public et privé unis pour atteindre les objectifs de ce plan stratégique.

En tenant compte des principaux marchés émetteurs : le national, l’Allemagne, le Royaume Uni mais aussi les marchés francophone, scandinave, italien.

Avec la Covid-19 nous avons restructuré et réactivé notre stratégie sans en perdre l’essence car la pandémie doit servir aux destinations comme une opportunité pour accélérer différents processus.

L’OMT nous donne raison quand elle affirme qu’il y a 3 objectifs fondamentaux dans la restructuration des destinations touristiques : la sécurité, le développement durable et l’intelligence touristique (utilisation des nouvelles technologies) et ces 3 indicateurs sont notre feuille de route pour aller de l’avant.

Un prix d’excellence pour Majorque

Majorque est la première destination européenne et la 6ème au monde à recevoir lUNWTO.QUEST, la certification la plus élevée et la plus importante que l’Organisation Mondiale du Tourisme peut accorder à une destination pour son excellence !

Cette certification nous a été attribuée par un comité d’inspection qui a passé 3 semaines sur l’île pour évaluer 700 indicateurs différents !

Andreu, un Conseiller dynamique (crédit europapress)

Le prix récompense la capacité de gouvernance et de management du tourisme, le travail accompli et le plan stratégique en cours.

Cette certification est valable 4 ans, pour la conserver nous devons continuer et avancer vers nos objectifs car pour moi il ne suffit pas de dire ce que l’on est, il faut le montrer également et c’est ce que cette récompense prouve !

Comment les majorquins perçoivent-ils la stratégie touristique ?

Les majorquins savent plus que jamais, que le tourisme est nécessaire et incontournable pour l’économie de l’île et notre objectif est qu’il fasse partie de la vie du majorquin de manière positive et naturelle dans le respect mutuel.

Car ce qui peut déranger un majorquin c’est le sentiment que sa vie quotidienne et son lieu de vie sont envahis de manière abrupte.

Éviter ces incompréhensions passe par une approche qui invite le touriste à connaître et consommer les produits locaux, à découvrir la vie des producteurs, qui l’incite à préserver et valoriser les ressources naturelles, qui l’accompagne dans ses expériences en tant que touriste,…

Le résultat est alors le rapprochement entre le tourisme et les citoyens.

Si en plus le secteur touristique de l’île connecte avec les autres secteurs économiques : le primaire, le commerce, les producteurs locaux,… cela induira également un rapprochement une réconciliation et des liens nouveaux avec les insulaires.

Comment abordez-vous le marché francophone ?

En valorisant le potentiel et l’offre de l’île parfois méconnus su le marché francophone c’est notre objectif par exemple avec le Tourisme Equestre, car la Fédération française compte de très nombreux membres.

Le cheval de pure race majorquine (crédit +mallorca)

D’autre part, en améliorant la connectivité de l’île tant par avion que par bateau nous y travaillons particulièrement en ce moment avec les compagnies aériennes.

La saison 2021

Nous ne sommes pas encore sortis de la situation de crise sanitaire, cependant par rapport à 2020 nous avons une solution en marche, la vaccination tant des majorquins que des touristes des marchés émetteurs !

Je suis optimiste, je crois que cette année le secteur touristique pourra travailler, évidemment pas comme en 2019 mais nous mettons tout en œuvre pour cela et je sais que 2022 sera totalement différent.

Il faut une politique commune pour tous les pays européens comme par exemple la mise en place d’un passeport sanitaire que plusieurs pays réclament déjà à l’Europe.

Car la sécurité doit être une priorité pour rassurer le voyageur, tant dans les aéroports que dans les hôtels en sachant qu’il est maintenant prouvé à 100% que voyager en avion est totalement sûr par la rénovation constante de l’oxygène en cabine.

Cette saison les PCR et les vaccinations devront cohabiter pour une garantie maximale de sécurité et il faudra faciliter la réalisation du test pour les visiteurs.

Quels conseils donnerais-tu à un visiteur qui vient pour la première fois sur l’île ?

Aux sportifs :

De parcourir l’île à vélo sur les routes de campagne, en montagne, en bord de mer, du nord au sud…les 4 coins de l’île sont spectaculaires et offrent des découvertes infinies.

Aux amateurs de plages

Il y a à Majorque une multitude de calanques vierges, de plages de sable fin et de criques dans des parcs naturels protégés… Les majorquins ont leurs petits coins secrets, tout comme moi et ils resteront secrets !

Des calanques et des villages typiques (crédit Joana Leal)

Aux gastronomes

Les produits locaux et du terroir majorquins sont de grande qualité : le vin, le fromage, le miel,… et les plats typiques avec toutes les variations de la cuisine méditerranéenne méritent vraiment d’être découverts : las sopas mallorquinas, la coca de trempo, el frito,…

C’est finalement une cuisine simple, équilibrée et saine qui intègre tous les ingrédients de la cuisine des pays du bassin méditerranéen.

Une île gourmande (crédit mallorca)

La créativité et la capacité des cuisiniers majorquins à travailler ces plats et ingrédients traditionnels en les modernisant est également spectaculaire et pas moins de 10 chefs de l’île sont étoilés au Michelin.

Aux amateurs d’histoire et de culture

Comme pour la gastronomie Majorque étant au cœur de la Méditerranée, pendant des siècles son histoire a été faite d’invasions, de conquêtes et de reconquêtes et de nombreuses cultures se sont croisées et mélangées.

Et l’île a été capable de les conserver et de les préserver, visiter Majorque est une découverte permanente !

Aller dans un petit village méconnu du centre, entrer dans son église et découvrir un univers totalement différent, visiter le château circulaire de Bellver ou les Bains arabes dans la vieille ville de Palma dont chaque recoin abrite des traces de cultures mélangées : arabes, almohade, romane,… créant une immense richesse culturelle.

Mon meilleur conseil est de choisir un lieu de l’île et de prendre le temps de s’y promener à pied, c’est le meilleur moyen d’en découvrir tous les trésors !   

Tags

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.