Produits et Traditions

Les Rois, ou l’équivalent espagnol du Père Noël

Tandis que dans les autres pays de tradition chrétienne, les fêtes prennent généralement fin avec la nouvelle année, elles arrivent en Espagne à leur paroxysme avec l’Épiphanie.

En effet, bien que la figure du Père Noël soit aussi très présente ici à l’époque des fêtes, ça n’est pas lui qui reçoit les lettres des petits Espagnols et les couvre de cadeaux mais les Rois…

Retour sur une tradition qui démontre, une fois de plus, que Spain is different

Une tradition fidèle à l’histoire chrétienne

L’Espagne est, en ce sens, beaucoup plus fidèle à l’histoire chrétienne que les autres pays fêtant Noël, puisque les enfants reçoivent leurs cadeaux des mains des Rois Mages, Melchior, Gaspard et Balthazar, qui auraient rendu visite à la vierge Marie et l’enfant Jésus à la naissance de ce dernier, pour lui offrir de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

La remise de cadeaux aux enfants est donc le symbole de ce don fait par les Rois à l’enfant Jésus.

La nuit des Rois

Le 5 janvier au soir, on célèbre partout en Espagne la Cabalgata de Reyes. Les Espagnols se rassemblent dans les rues principales de leur ville pour assister à l’arrivée des Rois qui défilent, suivis d’un impressionnant cortège, et lancent des bonbons aux enfants émerveillés et impatients.

De retour à la maison, avant d’aller se coucher, ceux-ci laissent trois verres de lait et des biscuits près de la crèche ou de l’arbre pour les Rois, et de l’eau pour leurs chameaux. Ils déposent aussi une paire de chaussures au pied de l’arbre dans l’espoir de les retrouver le lendemain matin couvertes de cadeaux.

À leur réveil, les enfants sages y trouveront des présents et les moins sages, du charbon…

 

L’Épiphanie

Le 6 janvier, jour de l’Épiphanie, les Espagnols font généralement la tournée des maisons de leurs proches pour échanger leurs cadeaux, et savourer ensemble le Roscón de Reyes, équivalent de notre Gâteau des Rois, nature ou fourré.

La tradition veut que le plus jeune de la famille se cache sous la table et attribue, les yeux fermés, chaque part de Roscón à la personne de son choix. Celui qui trouvera le sujet sera le roi, tandis que celui qui trouvera la fève devra payer le gâteau.

L’Épiphanie marque officiellement la fin des fêtes de Noël en Espagne.

Dilemme entre tradition et commodité

Certaines familles espagnoles ont choisi de troquer les Rois contre le Père Noël, en instaurant la remise des cadeaux la nuit de Noël au lieu de la nuit de l’Épiphanie, ou de la répartir entre les deux. Un seul motif à cela : permettre aux enfants de profiter davantage de leurs cadeaux avant la rentrée, qui se situe généralement autour du 8 janvier.

Elles ne représentent, cependant, qu’une faible minorité. L’Espagne est une terre de traditions et face à Gaspard, Melchior et Balthazar, notre cher Père Noël, tout rondouillard qu’il est, est encore bien loin de faire le poids…

Consultez le parcours et les horaires de la Cabalgata de Reyes de Palma 2018

 

Crédits : Dream Alcalá, Diario de Mallorca, Europa Press, Guía del Ocio

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.